Collège Libre de Cholet
Labo pédagogique

Labo pédagogique

Cette page est un petit bilan des méthodes et outils pédagogiques expérimentés dans le collège, à destination notamment des enseignants curieux et intéressés par les pédagogies alternatives. Nous espérons que ce retour pourra aider certains dans leur propre pratique. Nous sommes également ouvert à toute idée ou suggestion permettant de nous améliorer !

Une matière par jour

C’EST QUOI :

Nous avons fait le pari de ne pas fonder notre emploi du temps sur des cours de 50 ou 60 minutes, mais de consacrer au contraire une matinée entière à chaque matière, de 9h15 à 12h00. Du lundi au vendredi, on retrouve donc dans l’ordre : maths-physique, langues étrangères, histoire-géo, SVT-chimie, français.

LE BILAN :

Les élèves apprécient. Les 2 enseignants ont le temps de passer voir chaque élève afin de faire en sorte que chacun comprenne la notion du jour. Le cours démarre toujours par un échange oral pour introduire la notion et discuter de ce que les élèves savent (ou croient savoir …), et rebondir dessus.

Le journal de bord

C’EST QUOI :

Chaque matin, de 8h45 à 9h15, les élèves complètent leur journal de bord personnel en écrivant, avec leurs propres mots, les cours et activités réalisées le jour précédent. Les 2 enseignants passent voir chacun des élèves pour vérifier et corriger avec eux la grammaire et l’orthographe.

LE BILAN :

La correction systématique des fautes d’orthographe semble permettre aux élèves de progresser en français, les règles basiques de grammaire et d’accords semblent être mieux intégrées grâce à la répétition, la quantité d’erreurs diminue. L’objectif d’aider à la consolidation des connaissances vues en cours le matin, par une remise en mémoire et en mots, semble moyennement atteint car les élèves orientent la majeure partie de leur texte sur les activités plus ludiques de l’après midi. Des ajustements en terme de consigne sont envisagés.

La pause libre

C’EST QUOI :

En milieu de matinée, lorsqu’il sent qu’il perd sa concentration, l’élève choisit lui même le moment où il souhaite faire une pause (de 10/15 minutes). Il peut alors mettre en stand-by sont activité, s’allonger ou se mettre à l’écart, aller discuter avec d’autres élèves en pause. L’objectif est de leur apprendre à se connaitre eux même et à savoir gérer leurs efforts et leur organisation personnelle.

LE BILAN :

Les élèves ont du mal à se remettre au travail après leur pause, il faut souvent les rappeler à l’ordre. Ils apprécient par contre beaucoup les fruits (pommes) mis à disposition gratuitement, en accès libre. Le « retour » à une pause imposée à heure fixe, au choix de l’enseignant, a fini par être décidé un mois environ après la rentrée.

Le tutoiement

C’EST QUOI :

Les élèves, comme la plupart des parents, sont invités à tutoyer les enseignants. En effet, le groupe vit en permanence ensemble, le lien élève/enseignant est donc bien plus convivial que dans une classe classique.

LE BILAN :

Les élèvent apprécient la distance plus réduite avec les adultes, tout en restant dans un respect mutuel. Un seul élève a mis du temps avant de perdre son automatisme du vouvoiement. La parole est plus libre et l’ambiance de classe plus détendue et agréable.

Moins d’écrit, plus d’oral

C’EST QUOI :

Nous avons fait le pari de bannir les cours magistraux avec écriture ou recopiage de cours sous la dictée. La quantité d’écrit est réduite au strict nécessaire, l’idée étant de n’écrire que lorsque cela est réellement utile à l’activité. L’accent est mis sur les échanges oraux afin d’interroger les élèves sur leurs connaissances, les faire débattre entre eux, et rebondir sur cela afin d’apporter de nouvelles notions et de nouvelles informations. Nous leur demandons également fréquemment des productions orales (exposés), par groupes de 3, sur un sujet choisi ou imposé. Un temps fixe (généralement 30 ou 60 minutes) leur est donné pour leurs recherches et la préparation de leur exposé. L’objectif est également de les rendre à l’aise dans l’expression orale et les débats.

Pour ce qui est de l’écrit visant à perfectionner la maitrise de la langue française écrite, il est concentré sur le temps d’écriture du matin (voir paragraphe « Journal de bord »).

LE BILAN :

Les premiers tests réalisés sous forme de quiz interactifs avec Kahoot montrent une compréhension des notions et une mémorisation correcte. Nos efforts visent à améliorer le niveau d’attention des élèves, et nous espérons du coup des scores plus élevés d’ici quelques semaines/mois. A suivre.

Mobilier diversifié et organisation de la salle

C’EST QUOI :

La salle de classe (75 m²) est organisée en 5 îlots identiques accueillant 3 élèves chacun. Des poufs, une table haute et des coussins sont placés au milieu de la salle devant le TBI pour que les élèves puissent s’y asseoir pendant le briefing de début de cours, ou même pendant les activités.

LE BILAN :

Les 6 poufs sont les accessoires les plus demandés, et provoquent souvent du bruit et des tensions entre élèves qui se battent pour en bénéficier. Cela provoque une nuisance à la concentration et au bon déroulement du speech des enseignants et des échanges oraux ensuite. Il a été décidé d’en suspendre l’utilisation après un mois et demi, et de les remplacer par des tabourets. A suivre.

La disposition en 5 îlots très espacés fonctionne très bien et permet à chaque groupe de travailler dans un relatif calme.

Le rassemblement au centre devant le TBI permet une écoute plus attentive et des échanges plus naturels grâce à la proximité physique entre les personnes présentes, élèves comme enseignants.

La table haute est peu utilisée.

Groupes prédéfinis à l’avance

C’EST QUOI :

Pour simplifier la conception des groupes de 3 (sur chaque îlot), une liste a été générée automatiquement et aléatoirement en début d’année sur un tableur. Chaque ligne correspond à une semaine, et les colonnes aux groupes (avec 3 prénoms dans chaque groupe).

LE BILAN :

Les élèves sont autonomes et savent d’emblée avec qui ils doivent se placer. Pas de négociation ni de chamailleries et perte de temps. Les jeunes ont joué le jeu et cela semble très positif. Cela n’est par contre pas pertinent en cours de langues étrangères, où des groupes de niveaux sont utilisés.

Tableau blanc interactif (TBI)

C’EST QUOI :

Un tableau blanc interactif de marque Clevertouch / Speechi a été acheté et installé au centre de la classe. Il sert quotidiennement, le tableau blanc au mur n’est que très peu utilisé, son seul avantage étant d’être visible de tous à tout moment tandis que le TBI exige un rassemblement au centre de la pièce.

Il est construit sur une base Android avec plusieurs applications de whiteboard intégrées (Whiteboard, Lynx) et d’autres (Iolaos) qui tournent sur PC en effectuant un branchement HDMI + USB pour le côté tactile.

LE BILAN :

Les enfants adorent l’utiliser. Côté prof, cela permet d’écrire/effacer facilement, en changeant le style et la couleur, et sur plusieurs « pages », donc assez pratique par rapport à un tableau classique. Un outil intégré de « compte à rebours » permet d’afficher en grand le temps restant pour un exercice.

La diffusion de vidéos Youtube via le PC, d’images ou de slides PowerPoint, est très simple et la qualité d’affichage est top (bien supérieure à celle d’un vidéoprojecteur).

Les outils interactifs spécifiques pour les maths notamment n’ont pas encore été utilisés, cela viendra.

Le ménage

C’EST QUOI :

Les élèves effectuent eux même le ménage de la salle de classe : coup de balai, vidage des poubelles, désinfection et nettoyage des tables.

LE BILAN :

Positif : les élèves jouent le jeu, à chaque fin de matinée.

Les tablettes

C’EST QUOI :

Chaque élève dispose d’une tablette Android (marque JUSYEA), avec son nom écrit sur un sticker collé dessus, et une coque de protection.

Nous avons totalement interdit les jeux et réseaux sociaux (hors jeux éducatifs que nous avons prévus et mis à dispo via un doc en ligne). Ils peuvent s’amuser un peu avec leur tablette avant le début des cours à 8h45, mais ensuite, ils ne peuvent l’utiliser que si nous l’avons explicitement demandé, ou bien pendant la pause.

LE BILAN :

La gestion de la mise en charge par les élèves ne pose pas trop de problèmes.

Le respect des règles d’utilisation est compliqué, nous devons rester vigilants pour éviter les débordements. Des abus ont été constatés, qui ont entrainé un resserrement des règles pour certains.

Les jeux éducatifs sont par contre très appréciés, notamment pendant les temps de cours, pour s’entrainer sur des notions précises (retrouver les pays / continents / villes, jeux de langue …).